La carte pédologique du Château Couhins met en évidence une certaine diversité des sols, favorable à une viticulture hautement qualitative. En effet, trois grandes zones se distinguent : une croupe de graves, un socle argilo-calcaire et une zone sablo-argileuse.
VOIR LE SCHEMA PEDAGOGIQUE
CROUPE DE GRAVE
SOCLE ARGILO-CALCAIRE
ZONE SABLO-GRAVELEUSE
La croupe de graves de Couhins est l'une des plus hautes de la commune de Villenave d’Ornon (41m). Elle s’apparente aux types de sols que l’on retrouve sur toute la rive gauche de la Garonne (Médoc et Pessac-Léognan). Elle est composée d’une couche de galets d’une profondeur extrêmement variable qui repose sur un sous-sol d’argile compact. Cette morphologie de sol en "tôle ondulée" est à l’origine d’une forte variabilité au sein même de parcelles apparemment homogènes. Lors de la préparation des sols nous sommes donc amenés à ameublir cette sous-couche afin de favoriser un enracinement régulier et profond de la vigne. Ainsi maîtrisé, ce terroir complexe s’avère particulièrement propice à la maturation du cabernet sauvignon, cépage nécessitant une contrainte hydrique pour exprimer son grand potentiel.
Sur le versant nord, nous sommes en présence de terrains plus frais, composés d’argiles sur un socle de calcaire particulièrement friable. Ces sols ont la particularité d'emmagasiner l'eau puis de la restituer à la plante en période sèche, ce qui convient parfaitement au sauvignon blanc, sensible à la sécheresse. Les raisins qui en sont issus donnent régulièrement les lots de vin les plus aromatiques du domaine. Les merlots trouvent également sur ce versant des conditions favorables à l’expression des notes fruitées et fraîches participant à la complexité des vins rouges de Couhins.
Cette zone intermédiaire, située entre les deux grands blocs constitués par la croupe graveleuse et le socle calcaire, s’est constituée à partir de l’érosion de la croupe de graves. Elle possède un sous-sol d’argile sur lequel s’est formée une couche composée de sable, de graves et d’argile propice à une maturation lente et progressive des cabernets et dernièrement du Petit Verdot.
Ces graves ont été charriées par les fleuves précurseurs de la Garonne il y a 500 000 ans. Leur forme en croupe est due à des phénomènes d’érosion. Le coteau Nord de Couhins repose sur une roche de calcaire à Astéries qui résulte d’une importante sédimentation marine (Stampien, -30 millions d’années).