La recherche d’un rapport feuille/fruit “idéal”
L’obtention d’un vin à la fois structuré et équilibré passe par la production de raisins sains et concentrés. A Couhins, le rendement idéal se situe autour d’un kilo de raisins pour deux mètres carrés de surface de feuillage. Il est ajusté en fonction des cépages et de la nature des sols. La maîtrise des rendements passe par des interventions multiples. Il y a d’abord la taille qui, pratiquée de façon raisonnée, permet dans un premier temps de fixer approximativement la charge souhaitée. L’ajustement s’opère ensuite grâce à une série d’opérations qui favorisent le processus de maturation des raisins (ébourgeonnage, épamprage, et échardage). L’effeuillage reste mesuré afin de ne pas exposer les grappes aux rayons du soleil couchant qui brûleraient les raisins. Les vendanges en vert permettent d’opérer une ultime régularisation des rendements. Leur intérêt réside principalement dans la répartition régulière et espacée des grappes sur les ceps.
Une viticulture de précision
A l’instar de plusieurs crus de Pessac-Léognan, le terroir de Couhins est complexe en raison de son relief et de la composition variable de ses sols. La vigne se développe différemment dans ce milieu hétérogène et ceci se traduit par exemple, par des variations de la vigueur* de la vigne, un paramètre clé de la maturation des raisins. Notre objectif est d’adapter toutes nos interventions à ces variations. Pour cela nous évaluons donc la vigueur de la vigne cep par cep grâce à une nouvelle technique mise au point par l’Inra. En croisant cette information avec d’autres paramètres observés sur plusieurs années (résistivité des sols**, contrôles de maturité...) nous optimisons l’expression du potentiel oenologique de chacune des différentes zones identifiées. * vigueur : croissance végétative de la vigne ** la mesure de la résistivité des sols donne une 1ère indication de la présence d’eau et donc d’argile une information que l’on vérifie ensuite par des fosses.
Evaluation de la vigueur à l'aide du “GreenSeeker”
Depuis 2007, nous parvenons à cartographier la vigueur de la vigne avec une précision d’1m2 au moyen d’un capteur (“GreenSeeker”) associé à un GPS. Il analyse la lumière réfléchie par les feuilles -réfléctance- dans le rouge et le proche infrarouge et nous permet de calculer un indice de végétation (NDVI) fortement corrélé à la vigueur de la vigne.
Nous pouvons donc identifier des zones de profils homogènes et adapter le plan de fumures, l’enherbement des sols et les travaux en verts. Cette connaissance précise du vignoble nous permet également d’affiner la lutte contre les parasites. Enfin, nous récoltons et vinifions de façon spécifique les raisins de ces différentes zones.
A terme, nous pourrons piloter les interventions telles que la fertilisation ou les traitements phytosanitaires grâce à un contrôle du débit en fonction des données du sol et du positionnement GPS.